Mes 5 dernières chroniques:

MES 5 DERNIERES CHRONIQUES:

La dernière fée de Bourbon Harry Potter T1 VO une fille parfaite sword art online les dix plus beaux jours de ma vie

vendredi 3 octobre 2014

[Les chroniques de Nath] Le maître des livres – Umiharu Shinohara



Titre : Le maître des livres
Auteur :Umiharu Shinohara
Editions : Komikku éditions
Genre : Manga seinen
Tomes : 2 parus, série en cours au Japon (8 tomes actuellement)
Acheter chez Amazon




Lors de mon mot de présentation, je vous avais dit que mes premiers posts parleraient de mes livres préférés, de ceux que je relis régulièrement depuis de longues années. Toutefois, je voulais absolument vous parler de cette série que j'ai découverte ce week-end chez Cultura. Pourquoi ? Parce qu'elle parle de livres, d'une bibliothèque pour enfants et de découvertes qui peuvent changer une vie.Je ne vous parle pour le moment que des deux premiers tomes.
Mikoshiba au travail...

Tout d'abord, la couverture : des livres, des rayonnages de livres sur toute sa surface ! Quelques personnages donnent vie à ce fond mais le dessin, les couleurs, le trait, tout est empreint de douceur et de sérénité.
On y voit pour la première fois Mikoshiba, bibliothécaire à « La rose trémière » . Parfois acariâtre mais amoureux des livres, il conseille ses lecteurs et leur fait rencontrer les œuvres dont ils peuvent avoir besoin. Sa phrase fétiche « Ce n'est pas toi qui choisis les livres mais les livres qui te choisissent ».

Un soir, Miyamoto, un jeune homme endetté entre dans cette bibliothèque pour enfants et y découvre une histoire qui va l'amener à réfléchir sur sa vie. Dès lors, il devient un habitué de cet endroit et pratiquement un membre de la joyeuse équipe qui y travaille. Je le reconnais, c'est un système courant, la chose qui change la vie des personnages. Mais c'est agréable d'y croire un peu, même seulement le temps d'un tome ou deux...

Pour la suite des histoires (car il y a plusieurs autres personnages et d'autres histoires), je préfère vous laisser savourer ces deux volumes. On y (re)découvre des romans « occidentaux » connus comme « L'île au trésor » ou « Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède » mais aussi des histoires japonaises comme « Le coquillage de feu » de Kenji Miyazawa. Et c'est ce qui ajoute au charme de ce manga : pouvoir découvrir la littérature japonaise au travers des romans et contes qui bercent ou ont bercé l'enfance des japonais.

On pourra me répondre « Il s'agit de littérature pour enfants, quel est l'intérêt ? ». Ma réponse sera très proche de celle de Mikoshiba : dire que la littérature de jeunesse n'est destinée qu'à la jeunesse serait une vue très réductrice face à une catégorie d'oeuvres qui est très riche et s'adresse à un public extrêmement exigeant. Séduire des enfants et des adolescents est bien plus ardu que ce que l'on peut imaginer... Les albums jeunesse sont de plus en plus travaillés et peuvent être lus et appréciés par des adultes (voir Claude Ponti par exemple). C'est là un autre intérêt de cette série : décomplexer le lecteur et l'inciter à revenir au rayon enfant qui, lui aussi, peut contenir des trésors propres à lui faire vivre des heures palpitantes !

En conclusion, je vous invite à entamer cette série. Ensuite, retrouvez votre âme d'enfant (mais non, elle n'est pas si loin!) et redécouvrez « Le petit Nicolas », « Sacrées sorcières » ou « La légende du sapin » !

Graphisme : 4/5
Scénario : 4/5
Conclusion : coup de cœur (j'attends impatiemment la suite!)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire