Mes 5 dernières chroniques:

MES 5 DERNIERES CHRONIQUES:

La dernière fée de Bourbon Harry Potter T1 VO une fille parfaite sword art online les dix plus beaux jours de ma vie

dimanche 7 septembre 2014

In My Mailbox - IMM #14


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. En France le principe est repris par Lire ou Mourir et c’est sur son blog que tous les liens sont regroupés.

Les livres reçus:

Partenariats Ebook:

Merci aux éditions Lune Ecarlate et au forum "Au coeur de l'Imaginarium" pour ces partenariats.


Dystopie Cyberpunk en quatre tomes

Les Tegs

70 % de l’humanité a succombé au virus Absinthe-8, amené lors des guerres toxiques. Hélas, l’ADN des survivants a subi des changements. Deux formes de mutation voient le jour : les légères, et les lourdes engendrant les Tegs. Une unité entre ces deux espèces aurait pu s’établir si « elles » ne sécrétaient pas une odeur aussi enivrante…
Au cœur de la cité Clair-FD, des hommes luttent pour conserver leurs places, affrontant chaque jour la domination de ces nouveaux êtres surpuissants. Cependant, la bravoure de certains n’est parfois qu’illusion.
Ma-L 2.2, T-S-A-7245, N-00-B… Quel terrible destin se cache derrière ces codes ?
Qu’est-ce qui définit qu’une personne est plus humaine qu’une autre, l’apparence ou les actes ?
Quelle est la véritable menace ? Eux ? Nous ? Ou autre chose…



Recueil de nouvelles fantastiques de Nathy préfacé par Denis Labbé.

La mort prend bien des visages, parfois, elle peut être la compagne de toujours ou bien être la pire crainte.
Ici, Nathy nous emmène au travers de six nouvelles dans des rencontres parfois inattendues. L’auteur joue avec les clichés éculés, les clins d’œil et les références tant musicales que littéraires.


Partenariat Papier:

Merci aux éditions du Basson et au forum "Au coeur de l'Imaginarium" pour ce partenariat.


Comme beaucoup d'adolescents, Angie est persuadée que la vie lui réserve un grand destin, sans avoir la moindre idée de ce qu'il pourrait être. Sa vie semble parfaite... Jusqu’au jour où, à l’aube de ses seize ans, son quotidien bien tranquille se trouve bouleversé !


Le décès de sa grand-mère et l’apparition de créatures tout droit sorties des histoires qu’elle lui racontait lorsqu'elle était enfant vont faire basculer sa vie. Elle découvre alors qu'elle doit, à son tour, devenir un personnage primordial de cette histoire. Nimadéa l'attend impatiemment car son avenir dépend d'elle...


Acceptera-t-elle son destin ? Sera-t-elle à la hauteur ? Et pourquoi Nimadéa, ce monde magique et merveilleux empli d’êtres étranges, a-t-il tant besoin d’elle ?


" Une histoire merveilleuse, un destin extraordinaire, un premier opus émouvant et facétieux, à la fois drôle et sombre, léger et troublant… "



Reçu dans le swap "A l'aborswap":

Merci à Melymelo !!!

 

Résumé du T1:

La quête magique de trois enfants qui ont tout le temps du monde mais pas une minute à perdre ! A la seconde où Susan et ses frères, Charles et Murray, sont envoyés chez leur oncle Farley, ils comprennent qu'il y a quelque chose de bizarre dans leur nouvelle maison. " La Dérivante ", c'est le drôle de nom de la demeure, ressemble un navire échoué. Quand la maison se met vraiment à naviguer, les trois enfant sont précipités dans une extraordinaire course à travers le Temps. Un voyage étrange par monts et par vaux, où créatures magiques, sirènes et pirates les entraînent dans une fabuleuse odyssée. 

Ma soeur m'a amené:


If you love Lewis Carroll, or if you remember the hippie days -- the flower power generation -- of the 1960s, you'll love Alice in Acidland. Was Alice's Adventures in Wonderland really a drug trip? Men who cleaned top hats in the days of Charles Dodgson's England used solutions of mercury, which caused brain damage: thus "mad as a hatter." Could the caterpillar really have been smoking something hallucinogenic in his waterpipe? Charles Dodgson may have passed Thomas DeQuincey on the streets of London -- after all -- this was generally the same era that DeQuincey wrote Confessions of an English Opium Eater. Originally published in 1970, Alice in Acidland suggests that Alice's experiences - -and the curiouser and curiouser animals that she encounters -- echo the LSD trips of the hippie 1960s - -and could easily have been visualized by Thomas DeQuincey and the mad hatters of Lewis Carroll's time . . . .



6 commentaires:

  1. Jolies réceptions! :)

    Ma pal, par contre, a explosé cette semaine lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ^^
      Ah ça c'est souvent le problème !

      Supprimer
  2. Je ne connais pas du tout ces livres
    je te souhaite de très belles lectures et de belles découvertes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je te souhaites aussi de bonnes lectures :)

      Supprimer