Mes 5 dernières chroniques:

MES 5 DERNIERES CHRONIQUES:

La dernière fée de Bourbon Harry Potter T1 VO une fille parfaite sword art online les dix plus beaux jours de ma vie

mercredi 17 avril 2013

Crossfire T1 Dévoile-moi - Sylvia Day



J'ai commencé à le lire avant de lire 50 nuances de Grey. J'ai ensuite continué de le lire un peu avant de le laisser de côté le temps de lire 50 shades.

Je peux dire que j'ai vu une grande différence entre les deux. Certes, le type de livre est à peu près le même, le sexe est bien présent, pas caché... Mais il n'y a pas photo, j'ai vraiment apprécié Dévoile-moi ce qui n'a pas été le cas avec 50 shades (bien que pour ce qui est de l'humour, il m'a fait bien rire...).

Tout d'abord, les personnages sont plus "vivants": on en sait plus sur eux que ce qu'on sait des personnages de la saga d'EL James. On peut plus facilement entrer dans leur univers.
Même si parfois celui ci nous met mal à l'aise, il est bien présent, avec ses notes sombres, mais aussi ses lueurs d'espoir. On voit évoluer Eva et Gideon ensemble, on les voit se livrer petit à petit l'un à l'autre. Contrairement à 50 shades, on arrive vraiment à voir une relation amoureuse dans le livre. Certes elle est compliquée, torturée, mais elle est bien présente. Ce livre n'est pas qu'un empilement de scènes pornographiques. Sur ce point là, c'est quand même plus intéressant.

Ensuite, l' "action" est mieux écrite. Certes on retrouve quand même Gérard Majax lors d'une scène où encore une fois, le préservatif se matérialise et se dématérialise sans qu'on s'en rende vraiment compte sur le coup mais cela reste quand même plus plaisant à lire.
Ici on ne s'encombrera pas de "" plus énervant qu'autre chose (je n'ai jamais compris pourquoi EL James semblait avoir honte de désigner le sexe féminin par un nom moins "générique" surtout quand la vulgarité pour le reste ne la gênait apparemment pas...), oui ici vous verrez des nom tels que vagin, vulve... Mais après tout, n'est ce pas comme ça que ça s'appelle?
Le vocabulaire qu'on pourrait qualifier de vulgaire est utilisé ici à bon escient: il n'est utilisé que dans les scènes qui se veulent être brutales, rapides, dénuées d'une certaine sensualité. Lors des scènes plus "romantiques" on retrouve un vocabulaire plus nuancé. C'est assez plaisant. Après tout, la vie sentimentale n'est pas qu'un film porno...

En plus d'être bien développés, les personnages sont touchants. Même si Gideon parait relativement fort, il nous dévoile ses faiblesses petit à petit. J'ai été un peu "frustrée" de ne pas en savoir plus sur ce passé dans ce premier tome, mais cela ne fait que rajouter de l'intérêt à la lecture de la suite de la trilogie. On pourrait se poser des questions sur le choix de protagonistes ayant chacun une histoire aussi douloureuse l'un que l'autre à porter. Mais cela appuie la "thèse" de l'amour que l'on doit construire petit à petit, en apprenant à être diplomate, à prendre son temps...

Bref pour tout cela j'ai aimé cette lecture.

Cependant, quelque chose me "gêne" un peu...
J'ai par le passé lu et écris des fanfictions... donc ce genre de livre ne devrait pas me gêner... Mais, je ne sais pas si cela vient du fait que j'ai lu/écris en anglais et que les scènes de sexe en anglais paraissent moins "crues" que ces même scènes en français, mais je ne suis pas aussi "à l'aise" quand je lis ce genre de livre que quand je lis des fanfictions...
Allez savoir pourquoi...

Ma note: 4.5/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire