Mes 5 dernières chroniques:

MES 5 DERNIERES CHRONIQUES:

La dernière fée de Bourbon Harry Potter T1 VO une fille parfaite sword art online les dix plus beaux jours de ma vie

lundi 8 avril 2013

Cinquante nuances de Grey - E L James

Bon...
Y'en a des choses à dire, mais elles ne vont pas forcément être bonnes...

Tout d'abord forcément vu le livre, si vous avez des oreilles chastes, passez votre chemin..


Ne m'en voulez pas mais je ne peux pas être "gentille" avec ce livre. Je ne comprends vraiment pas le buzz qu'il a créé. Je le trouve mal écrit, absolument pas érotique, parfois plus vulgaire et glauque qu'un film porno... E L James essaie de le vendre comme une "histoire d'amour"?? Il faudrait qu'on me montre où est l'amour là dedans...

Pour résumer, j'ai lu ou entendu deux phrases ces jours ci qui résument bien ce que je pense de ce livre:
Pour l'action: "On s'en**** ou on fait du ski? Personnellement je vois pas de neige..." Cette phrase est à peu près aussi délicate que les scènes "d'action" de ce livre. Je développerais plus loin...
Pour les personnages plus insupportables les uns que les autres: "Je vais faire de la farine avec ta gu**** tellement je vais t'avoiner la tronche !" Pareil, développement plus loin.

Tout d'abord, j'ai lu ce livre avec Norah, dans l'optique d'en faire une Lecture Commune. Depuis le temps qu'on en entend parler, elle s'y était mise et ses commentaires m'ont fait sauter le pas... Et ça n'a pas été facile !

Le livre en lui même se lit rapidement (c'est l'un des livres que j'ai fini le plus rapidement ces derniers temps...), car oui ce n'est clairement pas de la grande littérature. Je savais qu'à la base, il ne s'agissait que d'une fanfiction basée sur Twilight, réécrite pour pouvoir être publiée sous couvert d'être un "roman d'amour" vite reclassé en "roman érotique" par les grandes enseignes...
J'ai moi même écris et lu des fanfictions. Sans pour autant croire que je suis un grand écrivain, je pense avoir clairement par le passé écrit nettement mieux que ce que je viens de lire. J'avoue me demander pourquoi moi aussi je n'essairais pas de me faire publier  EL James a fait un malheur avec ce livre... Il est sans doute lu par les mêmes femmes qui crient au scandale et à la perversion quand on parle de films pornographiques... Je suis désolée, mais pour moi le parallèle est rapide. Certes ces films ne sont pas forcément bien joués, mais au final, ce livre ne me parait pas forcément bien écrit non plus... De plus, certains films sont quand même moins barbares que ce livre... (ne faites pas les innocentes, tout le monde a au moins vu un porno dans sa vie...). 

Premièrement le vocabulaire:
Certes on nous sert souvent le gros cliché des films pornographiques rabaissant la femme à coup d'insultes et de "tu aimes ça hein?". Mais en quoi ce livre est il plus délicat? Est il délicat de définir l'acte par des verbes tels que: pilonner, pistonner, baiser... ?
Les passages à l'acte sont parfois sordides (on passera rapidement sur la scène de l'hôtel de Savannah assez ignoble), paraissent ne durer que quelques secondes (Mr Grey aurait il des problèmes d'éjaculation précoce?) ou alors relèvent tout bonnement d'une collaboration entre Gérard Majax et Marc Dorcel (oui hein, un mec qui jouit en elle alors qu'il a un préservatif, quel tour de magie...)
De plus, l'empilement à outrance des scènes amène une grande lassitude. Certes on sait que l'on lit ce livre pour cela, mais au point de par moment en oublier le pseudo scénario qui essaie d'enrober tout cela dans du papier de soie, c'est trop. De plus, rares sont les hommes capables de lever les couleurs aussi rapidement d'affilée... On veut bien que Mr Grey soit un homme unique et merveilleux (quoi qu'aussi psychopathe et manipulateur à ses heures perdues - et elles sont nombreuses) mais il faut rester dans les limites du crédible quand même.

Ensuite les personnages:
Entre Anastasia, Christian et Kate, j'ai souvent été tentée de me taper la tête contre un mur...
Ana: Je ne comprends pas que cette fille puisse être si "bête"... Si un homme me proposait un tel contrat, déjà je n'hésiterais même pas à ne PAS le signer... mais en plus de ça, je lui aurais surement foutu une baffe et dénoncé aux flics... mais bon.
Après parlons de sa "déesse intérieure"... Elle peut bien danser la salsa, le merengue, tout ce qu'elle veut, lever les yeux, se planquer, faire la gueule, elle est juste insupportable ! Ana est elle schyzo ou est ce vraiment pour énerver tout le monde qu'elle existe? Je n'ai jamais vraiment vu l'utilité de cette "déesse"... A part peut être amener un côté très prétentieux à Ana... ?
Ensuite le un coup oui un coup non, ça va bien cinq minutes, mais quand tout le long ce n'est que ça, c'est lassant. Signe ou ne signe pas mais décide toi ! Mr n'a pas l'air de vouloir te donner le beurre, l'argent du beurre et le sourire du crémier donc prend une décision !
On a vraiment envie par moment de lui mettre des claques, au moins pour lui remettre les idées en place...

Kate: Alors celle là, si elle pouvait s'occuper de ses histoires au lieu de se mêler de celles des autres (et d'y foutre la pagaille par la même occasion)... Elle est un peu le reflet de ce que je n'aime pas (et heureusement dans la vie, je n'ai pas d'amies pareilles !): la fameuse amie qui dit être là pour notre bien mais qui prend plus un malin plaisir à vouloir tout savoir de notre vie plutôt que d'être vraiment là... En plus elle juge souvent sans connaître ou même comprendre les situations... Elle s'insurge quand elle trouve Ana en pleurs, mais ce n'est pas pour autant qu'elle agit vraiment... Enfin bon...

Christian: Que dire de Mr Grey... A part que c'est un véritable psychopathe, manipulateur à l'humour plus que moyen et absolument pas romantique.
A part le court moment de la fin où tout d'un coup (dans un moment d'extrême faiblesse) j'ai réussit à être attendrie par le personnage et le peu d'histoire personnelle qu'il dévoile, j'ai détesté ce personnage. Quand j'ai entendu parler de ce livre, j'ai cru qu'il serait question d'une histoire assez sensuelle. Je ne pouvais pas être plus loin de la vérité... Mr ne fait pas l'amour, il baise. Brutalement. Il n'aime pas le sexe "normal" qu'il appelle sexe "vanille" (pourquoi donc "vanille"? le sexe serait il une sorte de glace aux multiples parfums?). Non lui son truc, c'est  plutôt les câbles de serrage, le gros scotch (le plus épais possible bien sur) et divers objets bien connus du milieu Sado Masochiste...
De plus Mr est souvent partant (comprenez par là que Mr peut remettre le couvert très rapidement, si rapidement que ça en devient limite suspect.). Il prend son pied en contrôlant les autres, quitte à leur faire mal... ou non.
Car oui Mr veut faire mal à Ana, mais finalement non, elle n'aura pas mal, car le mal vient de la peur et la peur, c'est dans la tête (merci pour ce moment intense de philosophie de bazard).
Au final, on se demande ce que fout encore Ana à ces côtés. Certes Mr est peut être beau (et encore personnellement ce n'est pas mon style), riche (c'est peut être ça la clé de son succès) et important, il n'en reste pas moins un personnage qui parait tout droit sorti d'un asile de haute sécurité...

Comme vous l'avez sans doute compris je n'ai pas aimé ce livre. Non. Ce n'est juste pas bon. Les personnages ne sont pas vraiment profonds (quoi qu'on peut se poser des question sur Ana vu les traitements qu'elle a pu subir dans ce premier livre...), on connait très peu de chose sur leur histoire, bien trop peu pour pouvoir voir ce livre comme une simple histoire d'amour.
Le scénario se perd tellement dans l'empilement de scènes qu'on se demande vraiment s'il y'en avait un à la base.
En quoi est il vraiment différent d'un porno dans lequel le scénario de base d'un plombier venant effectuer une réparation chez une charmante demoiselle est vite abandonné pour laisser place à un véritable moment de débauche? Je me le demande encore...

Je lirais la suite, au moins pour voir ce qu'Ana peut bien subir de nouveau après tout ça, et aussi voir si le style de EL James peut s'améliorer ou au contraire tomber dans les abysses...

Ma note: 1/5 (accordé pour l'illustration de couverture qui est encore ce que j'ai préféré dans ce livre et les quelques lignes de la fin qui ont plus d'intérêt que les dizaines de pages qu'on a subit pour en arriver là.)

3 commentaires:

  1. Tu as bien du courage d'avoir l'intention de te lancer dans la suite >.<
    J'ai bien aimé ta chronique en tout cas, elle reflète beaucoup ce que j'en ai pensé :)

    RépondreSupprimer
  2. Quand on le lit à plusieurs c'est plus drôle ^^ on peut s'envoyer des commentaires dessus et tout, c'est pour ça que j'ai tenu et que je compte lire la suite. Mais pas tout de suite hein

    RépondreSupprimer
  3. Alors pour ma part, je ne l'ai pas lu "50 Nuances de Grey" mais j'ai lu "Beautiful Bastard" qui est un peu dans la même ligné dans le sens ou c'est un livre érotique.
    Il n'est pas aussi "violent" que ce que tu décris de celui-ci mais il est parfois cru sans pour autant tomber dans la vulgarité a tout bout de champs. Bon l'histoire est basique, Lui grand patron et Elle assistante, je vais pas rentré dans les détails. Mais disons que lui m'a juste débecté au début puis finalement je mis suis attachée car on entre un peu dans une sorte de romance mais pas "cucu" pour autant et puis Elle a un personnage qui grandit au fur et a mesure de l'aventure, du coup on évite le coté femme soumise a tout pris.
    Pour l'auteur, il y en a 2 qui sont en faites 2 amies du coup je pense que ça apporte une petite chose en plus. Ce n'est bien évidement pas de la grande littérature mais il se laisse lire a des heures perdues !
    Bon du coup, moi qui avait l'intention de me lancer dans la lecture de celui-ci sans grande conviction, je t'avoue qu'elle a toute disparu ! "50 nuances de Grey", je passe mon tour !

    RépondreSupprimer